Gilles Desnots

Qui suis je ?

Si je commence par vous dire

que l’on ne sait jamais tout à fait qui l’on est

vous allez fuir

Bien sûr

A moins qu’amateur d’énigme

J’ai mis bien longtemps à pouvoir me regarder sans frémir dans un miroir

Allez donc savoir l’animal que l’on craint de rencontrer

Justement

si j’étais animal

une cigale

Pour le chant et pour l’été

Je vis en Méditerranée

Ses rivages sont plus qu’un habitat

une rencontre avec un autre moi-même

Si j’étais opéra

cet opéra lui-même

musique

voix

théâtre

J’écris

J’écris pour le théâtre

A l’occasion je mets en scène

je rêve scénographie

je transforme les lieux

Mettre la vie en lumière et en sons

faire de chaque jour un événement

Faut-il vous le confier

ça ne marche pas à tous les coups

vous l’aviez sans doute deviné

d’autres horizons écartent de la création

Ma chance

une compagne poète

des enfants exigeants

des amis attentifs

quelques artistes généreux

me ramènent hors d’errance

et j’écris

j’écris l’intime

j’écris la mort

et la difficulté d’aimer

la prison

la guerre

l’étranger

le pouvoir

on peut en rire

et vous savez

les tragédies sont si belles

et si nécessaires à notre survie

Je parle en vous écrivant

une langue qui me vient

de ce que l’Histoire et les mythes

continuent de creuser en nous

sans cesse

pour sentir à distance

ce qui nous remue

Un jour peut-être

j’écrirai pour vous

Qui sait

 

Gilles Desnots

Mes livres

Où se les procurer ? Contacter l’auteur.

Shakespeare-Cervantès

2015 « Moulin des époux » est ma contribution à l’ouvrage collectif publié par les Cahiers de l’Egaré, à l’occasion du quatrième centenaire de la mort de Cervantès et Shakespeare, le 23 avril 1616. A l’initiative des Ecrivains Associés du Théâtre, 40 auteurs français, anglo-saxons et hispanisants, sont invités à écrire des textes de 2000 mots, confrontant, mêlant ces deux monuments de la littérature, et les personnages qu’ils ont créé. Cervantès Shakespeare, cadavres exquis, ouvrage collectif, ed. Les Cahiers de l’Egaré, 18 euros. Achat : directement auprès de l’éditeur, egare@les4saisonsdurevest.com

BAIKAL BOCAL

Dans le cadre de l’année France Russie, un projet liant culture, éducation et environnement est élaboré par des artistes russes de Moscou et d’Oulan Oudé et français du Var. Le volet russe du projet se déroule sur les rives du lac Baïkal : rencontre d’auteurs, metteurs en scène, comédiens russes et français durant trois semaines en août pour partager expériences et culture, écrire et jouer des textes écrits sur place et traduits dans les deux langues. En même temps, participation de tous aux travaux de nettoyage des rives polluées du lac, avec les Volontaires Internationaux. Sensibilisation aux questions environnementales en relation avec les autorités de la République de Bouriatie. Représentations des spectacles, dans les villages du Baïkal et à Oulan Oudé. Au retour en France, restitution publique ( vidéos, théâtre, lectures, témoignages) au théâtre Denis de Hyères ; publication du livre Baïkal’s Bocal, par les Cahiers de l’Egaré Le volet français a dû être annulé du fait de la décision de la Ville de Hyères de se retirer du projet pour des raisons de politique politicienne.

T’es qui toi ? T’es d’où ?

Description matérielle : 1 volume, 45 pages*, ed. Les Cahiers de l’Egaré, Le Revest-Toulon,2013,10 euros. * + une scène ajoutée après la publication du texte, lors de la création scénique. Contacter l’auteur pour plus d’information. Monologue + possibilité d’un deuxième rôle pour la Mer et/ou la mère.

T’es qui toi ? T’es d’où ? est une commande d’écriture de la Cie Un mot, une voix (Toulon-Ollioules). Tékitoi Tédou,  visitant le parc du Château de Versailles, se heurte à la question lancinante des identités plurielles qui font le quotidien de son vécu. Il entre alors dans un grand voyage intérieur où se télescopent souvenirs d’enfance, mythologies, scènes de  vie, rencontres avec la Méditerranée et d’autres que lui dont il comprend peu à peu qu’ils sont tous comme lui des nomades intérieurs dont la mémoire plonge dans des histoires, des espaces, des racines, composées et recomposées sans cesse à partir de rivages multiples.

La pièce a été créée au Festival d’Avignon (Maison de la Parole) en juillet 2013, reprise au Festival d’Avignon 2014 (Présence Pasteur), à Toulon (Théâtre de la Méditerranée), Université de la Garde,Marseille (Théâtre du Lenche), Saint-Denis (dans le cadre de la Quinzaine contre le racisme).

DIDEROT,POUR TOUT SAVOIR

Pour le tricentenaire de la naissance de Diderot, à l’initiative de la Maison d’Edition les cahiers de l’Egaré, et des E.A.T ( Ecrivains Associés du Théâtre), 36 auteurs « se confrontent à la diversité et modernité des écritures de Diderot, avec des textes de mille mots. Ils se demandent en quoi il éclaire ou peut éclairer notre monde, notre temps, nos mœurs,nos aigreurs, nos peurs, nos récentes percées scientifiques, nos vieilles spéculations métaphysique. Comme lui ou contre lui ou toute autre attitude, posture en rapport avec lui, ils s’essaient à des voies nouvelles.Ils font commentaire, diversion, digression, mettent en abyme, réfutent, confrontent, se démarquent, se mettent en jeu. » Ma contribution : j’imagine une lettre inédite de Diderot à Sophie Volland dans laquelle il lui fait part d’un moyen révolutionnaire de communiquer, frasque-book dira-t’on dans certain salon, belle occasion d’assujettir les esprits, et Diderot de désespérer que l’on puisse ainsi détourner son rêve destiné au départ à la correspondance de l’amour.

BALADINTIME

Gilles Desnots, Balandintime, ed. Les Cahiers de l’Egaré,2012, 82 p. + 12 planches de dessins de la scénographie du spectacle. 12 euros 7 comédiens/nes au minimum. Baladintime est le résultat d’une commande d’écriture de Marc Douillet ( Cie les Baladins (02)),dans le cadre d’un compagnonnage officiel avec la Cie l’Echappée, soutenu par la Région Picardie au titre du soutien aux auteurs vivants. A partir du postulat de Marc selon lequel « le sensible est partageable », nous avons conçu avec et pour sept comédiens un spectacle sur l’intime. A partir d’un questionnaire élaboré par nous deux, les comédiens ont été interviewés dans le lieu de leur choix, et filmés. Les films correspondant m’ont été envoyés. Ces presque douze heures d’enregistrement m’ont servi de matière brute, à l’origine de l’écriture. « Paroles brutes incises dans le texte entre d’autres:mémoires recomposées par l’auteur, des invitations à nouvelles aspirations. Etre dans une fluidité, un mouvement perpétuel, à l’image de la conscience et de la vie dont l’intime est fait, ce qui le rend tellement insaisissable » ( extrait de la 4 e de couverture de Baladintime, ed les Cahiers de l’Egaré)

Extrait

Visuel-baladintime

On ira voir la mer

entretiens croisés Description matérielle : 1 vol. (89 p.) Description : Création (théâtre, opéra) : Toulon. – France. – Comedia. – 20100318 Édition : Le Revest-les-Eaux : les Cahiers de l’égaré , impr. 2010 Auteur du texte : Gilles Desnots et Katia Ponomareva

GROTTE CHAUVET-PONT D’ARC 33000 ANS 33000 MOTS

in La Revue des Deux Mondes, Hors série, novembre 2011, 14 euros. En 2009, Roger Lombardot, écrivain de théâtre, metteur en scène, comédien, prend l’initiative de réunir 33 auteurs de théâtre, au moment où, pour les 33000 ans de la découverte de la grotte Chauvet, des décideurs politiques et économiques décident d’ouvrir indirectement le site au tourisme de masse, en construisant un « espace de restitution », à l’image de la grotte, à quelques pas de l’autoroute du Sud. Le site originel étant fermé désormais au public, fallait-il le condamner à regarder sur internet les images extraordinaires des peintures les plus vieilles de l’humanité ? L’espace de restitution, recomposition artificielle de la grotte à des fins commerciales, ne présentait-il pas tous les aspects de la trahison d’une oeuvre d’art unique ? La grotte Chauvet n’était -elle pas condamnée à disparaître des mémoires, avec les derniers témoins qui eurent la chance d’y pénétrer ? Mais la rendre au silence et à l’obscurité n’était-il pas demeurer fidèle à son histoire, se dérober aux yeux des hommes entre de rares éclairs où éclairer le monde ? A côté du regard des scientifiques, et face à celui des dominants, Roger Lombardot a estimé que les artistes avaient une parole à faire entendre, en écho à leurs prédécesseurs ayant peint sur les parois, comme passeurs d’histoire, et vecteurs d’une ouverture nécessaire sur la part de mystères habitant un passé si lointain. C’est pourquoi le projet devint une marche en territoire imaginaire, trois jours à découvrir, voir, éprouver, sentir et ressentir, à travers des marches, des rencontres, films, conférences, les paysages et les hommes héritiers d’une communauté originelle dont on peut imaginer qu’elle transmet depuis sa dissolution la beauté à ce pays d’Ardèche et son esprit de résistance. A L’issue de ces journées d’automne, les auteurs ont eu quelques semaines pour écrire en mille mots leur propre territoire de l’imaginaire en lien avec leur séjour. Les textes seraient réunis pour être publiés par la Revue des Deux Mondes. J’ai écrit Noir de Grotte, comme un cri de révolte amusé, celui peut-être de nos pères de l’Aurignacien, complices de Roger Lombardot, avec lequel ils partagent tout un monde poétique et des visions chimériques.

FAISCEAUX SOUS BOIS ACIDE

description  : théâtre, 120 p. , ed. Les Cahiers de l’Egaré, 2005

35 rôles d’hommes, femmes, allégories, réminiscences : Jacques, Traverso, Viola, la Nuit, Gioconda, le Sourire, Ovide, Shakespare, Bottom, Pierre Lecoing, Meurt la faim, Flûte, l’Etriqué, Falstaff, Ratapoils 1 2 et 3, Anastasie, la Guerre, Obéron, Titania, Le Néant, la Mort, le Viagra, la Tendresse, l’Amour, des Hommes-journaux, le Présentateur, 3 femmes, des passants, des militaires.

Au minimum : 8 comédiens-nes

Faisceaux sous bois acide continue d’explorer l’actualisation des mythes et de nos héritages Dans une société déchirée par les conséquences de ses logiques sécuritaires, un homme va tenter de recréer le monde autour d’une oeuvre d’art volée. Les illusions estompées, il deviendra un chef de bande ayant rompu avec les poètes et les songes.Ne restera-t-il que la musique pour les morts ?

La pièce a pour le moment fait l’objet de lectures publiques. Possibilité de travail avec une Compagnie pour mise en espace, mise en scène, de tout ou extraits .

Autres textes de théâtre

Aqua Alta

Aqua Alta, a été écrite pour Avignon 2012. Elle y a fait l’objet d’une lecture publique,à Présence Pasteur, dans le cadre de la manifestation Voyages de Mots en Méditerranée ( Cie 1001 portes, EAT Mediterranée.D’autres projets de création n’ont pas permis pour le moment d’aller au-delà avec ce texte. A l’avenir, ce texte peut faire l’objet de lectures, lectures mises en espace, mise en scène ; possibilité d’adaptation, de poursuite du travail d’écriture, avec une Compagnie. Me contacter au 06 73 54 33 20 ou gdesnots@wanadoo.fr Sujet : La mer Méditerranée, sortie de l’eau pour comprendre ce qui ne va plus chez les hommes, débarque dans une salle d’attente dont on sort plâtré, tout ou partie, en se livrant à La Machine. Riche de ses Histoires et des coups reçus, la mer heurte des semblants de vie, des êtres abîmés, tous bons à secouer et à replacer dans le désir et la vie. Peut-elle être encore entendue?

Autres textes

1- Lucides et combatifs ?

Texte à propos de l’accueil des migrants écrit à l’occasion des manifestations de Pierrefeu (Var) le samedi 8 octobre 2016.

Lire le texte

 

2- un poème dadaïste

Pour célébrer le centenaire de Dada…

Lire le texte

 

Événements

FESTIVAL D’AVIGNON 2017 ET PARUTION

FESTIVAL D’AVIGNON 2017 ET PARUTION

Rendez-vous Rue des Trois Pilats au THEATRE L'ISLE 80  LUNDI 17 JUILLET 14H30 16H00 pour une rencontre avec des auteurs EAT (écrivains associés du théâtre) avec Gilles Desnots Danielle Vioux Alain Gras Grégoire Aubert Parution d'extraits de T'es qui toi t'es d'où...

Reprise d’Aqua Alta  Marseille 18 juin 2017 18h

Reprise d’Aqua Alta Marseille 18 juin 2017 18h

Si vous avez manqué la création de la pièce de Gilles Desnots à Hyères dans une lecture mise en espace par l'auteur pour 7 lecteurs, rejoignez nous au théâtre du Non-Lieu à Marseille ! La Méditerranée, inquiète de ce qui se passe chez les hommes, décide de s'incarner...

PREMIÈRE DE LILI-SUZON JEUDI 16 FÉVRIER 2017

PREMIÈRE DE LILI-SUZON JEUDI 16 FÉVRIER 2017

Où ? AU THÉÂTRE DU NON-LIEU, 67 rue de la Pallud, 13003 Marseille (Métro Préfecture) Quand ? À 18h jeudi 16 février 2017 avec Cathy Chatzopoulos, Catherine Combreas , Gilles Desnots , Christophe Lancia, Danielle Vioux régie : Erick Beyner «  Que faire de la mémoire...

Cliquez sur une lettre