En lisant la Comédie Conduits par le poète aux jambes de soldat de Salamine nous entrons ici tout pleins de l’espérance Au tamis de sa parole les chemins scabreux se séparent et s’ordonnent en une claire harmonie Midi équilibre les ombres dissipe les reflets depuis...

Mes amis me pressent d’écrire je ne serai pas ce vautour qui arrache des lambeaux d’un air confiné savent-ils seulement les mots que je trace cailloux sur le chemin et si je me retourne des paysages se déploient secouent leurs ombres prennent le vent mais s’il n’y a...

Exhibés dans la cour Des papyrus ruminent leur ciel exotique les mouettes crient une langue barbare des ramiers languissent eux frémissent au passage de nouvelles anciennes quand pharaons au pschent souverain… Sète, 23 juillet 2020...

Nous voilà pris à la chaîne de nos pieds et de nos manques albatros des temps nouveaux comme il est gauche et veule nous nous sommes crus géants des ogres seulement prêts à ingérer la terre entière ne font peur qu’à eux-mêmes redevenus petits enfants sans la grâce des...

avant même le geste il y a le goût le goût de l’encre déposée sur la langue encre venue du ventre et de sa laine consumée à l’étouffée sous le couvercle jusqu’au point de métamorphose en poudre broyée fin couleur d’écorce et de terre absorbée par les papilles...

Quasi en bouche l’écrin de bakélite dans les vagues du métro qui la ballottent avec un âcre goût de fer et la portent jusqu’aux rives d’une lointaine Afrique de banlieue les voix se croisent à des kilomètres de rail prennent couleur d’essieux combattent la rouille...
Cliquez sur une lettre