Albertine Benedetto

alb2

Association

logolong2

Gilles Desnots

 gilles5

Agenda

BRIN D’HERBE 2 ! 18 octobre

BRIN D’HERBE 2 ! 18 octobre

Chez Liber-Libra, 620 chemin de la porte st Jean

20h

Il y eut un « Brin d’herbe », un éventail de contes chinois, 22 pour être précis. Ce spectacle se résumait ainsi : « Un homme seul égrène avec son corps et ses mots, presque immobile dans la lumière, ses 22 variations autour d’une « morale » taoïste. Avant chaque histoire, il résume l’action ou le personnage ou l’idée par une chorégraphie en langage des signes.

C’est un monde étrange, peuplé de guerriers, de gens de mal et de bonté, de dieux et de devins, d’empereurs et de seigneurs de guerre, d’aveugles et de fantômes. »

« Brin d’herbe 2 » est la suite de ces contes chinois, 15 pour être précis, comme le début d’une saga, qui s’arrêtera là, car tous auront été dits.

Cette fois-ci, l’homme n’est plus seul. Il est en compagnie d’un pianiste qui va accorder son univers à celui de l’acteur. Et ce sera avec les musiques de Grieg, Katchaturian, Schumann, Lekeu, Strauss, Mompou et Debussy que les contes dérouleront leurs fils.

Pour finir, je tire une morale, au hasard, de toutes ces histoires, et vient celle-ci :

« Brin d’herbe, la seule chose dont ait besoin un homme pour se montrer à la hauteur de l’événement est l’événement auquel se confronter ».

conteur : Didier Bourguignon
             pianiste : Laurent Marguin

“La collaboration présente avec la poésie permet de renforcer la puissance suggestive d’une musique , ni accompagnatrice , ni soliste , mais bien complice du texte mis en résonance , qu’elle renforce par son pouvoir onirique”, dit Laurent Manguin

Brin d’herbe , textes tirés des livres de Nury Vittachi

Repas partagé

PAF : 10 euros

Réservation au 06 30 93 97 50 albenedetto@wanadoo.fr

ASSEMBLEE GENERALE ET APPEL A COTISATION

ASSEMBLEE GENERALE ET APPEL A COTISATION

Chères lectrices et chers lecteurs de notre lettre d’information, sachez que l’Assemblée générale de notre association à vocation artistique et culturelle aura lieu le

LUNDI 30 SEPTEMBRE 2019 18h au siège de Liber-Libra

Nous y évoquerons le bilan de la saison écoulée pour dresser de riches perspectives.

C’est l’occasion de nous renouveler votre confiance avec votre adhésion (coût 10 euros). Nous vous rappelons que l’association fonctionne avec l’adhésion de ses membres, sans subvention et sur la base de dons. Merci d’avance à toutes celles et tous ceux qui nous permettent de partager de beaux moments d’existence.

THÉÂTRE ça reprend ! Samedi 7 septembre 19h

THÉÂTRE ça reprend ! Samedi 7 septembre 19h

Les Cigales de Elizabeth Mazev, mise en scène Bérénice Benedetto

Liber-Libra a le plaisir d’accueillir

l’Atelier amateurs d’Eguilles de théâtre intergénérationnel.

Avec Damien Barra, Lilianne Barra, Véronique Bessat, Brigitte Dares, Véronique Leclerc, Anna Novokshenova, Jean-Louis Poulenat, Carla Saerens

Le samedi 7 Septembre à 19h à Hyères, chez Liber-Libra

620 chemin de la porte st Jean

Note d’intention :

Les Cigales… De quoi parlent des comédiennes dans les loges, face à leur grand miroir qui, chaque soir, assistent à leur propre métamorphose? Que voient-elles dans le reflet ? Avant, pendant, après le spectacle, la coulisse accueille espoirs,angoisses, remise en question sur leur vie… vie fantasmée ou bien réelle. Des démons les rongent, tous, comédiennes, costumière, metteur en scène, régisseur, qui les poussent et les retiennent emportés qu’ils sont dans les tourbillons de la scène.

Une mise en scène colorée et poétique où chaque visage se révèle à la lumière à un moment ou à un autre. Le temps se suspend en 1h30 dans les coulisses de la vie.

spectacle créé à Eguilles (13) en juin par Bérénice Benedetto, comédienne et metteuse en scène

Occasion de rentrer en douceur dans la fin de l’été…spectacle en extérieur suivi d’un BUFFET PARTAGE

PAF : 10 euros

Réservation au 06 30 93 97 50 ou par mail albenedetto@wanadoo.fr

Ada Mondès, Comme un pont sur l’exil

Ada Mondès, Comme un pont sur l’exil

Ada Mondès, de retour en France, nous offre son spectacle poétique en deux langues.

  • Le Vendredi 24 mai, à Noisiel, chez Hélène Agénor
  • Le Samedi 8 juin, à Lagny-sur-Marne, 14, avenue de la Victoire chez Elisabeth Hervouet
  • Le Samedi 22 juin à Hyères, au 2A Avenue Riondet chez Isabelle et Olivier

” Spectacle poétique, polyglotte, multiforme, musical, itinérant : voilà quelques qualificatifs susceptibles de présenter “COMME UN PONT SUR L’EXIL/COMO PUENTE SOBRE EL EXILIO”.

Cette forme est née d’une proposition de faire entendre mes textes à un public français tout en le sensibilisant à l’écoute des textes dans leur langue d’écriture (l’espagnol). Environ 90 minutes de carnet de voyage vivant en V.O.V.T (version originale&version traduite), agrémenté de quelques moments musicaux.

Le retour au pays après bien des voyages pose la question de la transmission, c’est-à-dire à la fois de la mémoire et du partage. Qu’ai-je vu dans ces ailleurs (Indonésie, Nouvelle-Zélande, Biélorussie, Équateur, Colombie, Argentine, Cuba, Espagne, Maroc,… ), que reste-t-il des voyages?

Les objets sont là, inertes dans la valise, boîte à histoires comme coquillage – la mer entière racontée aux oreilles prêtées… À la rechercher du « lieu et de la formule », chaque traversée est unique : les destinations sont tirées au sort par les spectateurs pour garantir la spontanéité du voyage ! Dans la guitare de ma mémoire, quelques cordes pincées… et la vie déferle.

« Un poème n’est pas fait pour être compris ; un poème est fait pour comprendre », annonce l’entrée de La Cave Poésie à Toulouse… Tout commence par une indignation latente, une inadaptabilité, une impossibilité à exprimer, un nid de non-dits, une irrémédiable soif d’exister, une impertinente envie de dire, une irrésistible tendance à observer, à griffonner, à décrire, à croquer, à creuser…

Des témoignages, des bouts d’ailleurs, des mots inconnus et des parfums familiers, du tango russe ou argentin, des lettres pas envoyées, la pluie dans la jungle, un aperçu du Honduras et une insomnie chilienne, un chapeau sri-lankais, des pierres avec un visage…et l’odeur des clous de girofle. Poèmes ; instants pris sur le vif, des images et des mots glanés pour accompagner notre passage.

Les spectacles de poche se multiplient ainsi que les propositions d’accueil à domicile, la rétribution « au chapeau »… Après des représentations dans le Var (La Ciotat, La Boutique Hic&Hoc / Hyères, Le Moulin des Contes) et en région parisienne (Lagny-sur-Marne et Noisiel), l’aventure continue au fil des portes ouvertes et des oreilles curieuses…”

Cliquez sur une lettre